L’entre deux – Point sur les énergies du début d’année

Posté dans : Articles | 0

En cette période de transition énergétique qui a commencé au solstice d’été, il me semble pertinent de faire le point sur l’avant – les énergies mouvementées du début d’année jusqu’à maintenant – et ce que nous réserve les prochaines semaines.

Ces deux encres vont se lire de gauche à droite.

ENERGIE DEBUT ANNEE
Sacré remue ménage sur la première, puisque cela n’a pas été de tout repos ! Bien évidemment, il s’agit d’une vision globale, d’une sensation ambiante, mais qui peut être ressentie différemment chez chacun.
Le rouge tout à gauche est une sorte d’héritage « condensé » de l’année 2015, il se concentre sur la fin d’année d’un rouge très profond, synonyme de transformations et d’expérimentations qui peuvent être très douloureuses. Il touche principalement les énergies du cœur, de l’émotionnel, des ressentis, des sensations… les situations attirées durant cette période et qui ont ouvert des blessures émotionnelles étaient des occasions de libération pour préparer le terrain à ce qui allait suivre. C’est pour cela qu’un nuage vert veille gentiment au dessus du rouge, ces premières libérations étaient des « guérisons » de l’immédiat, qui ne demandent pas un long travail d’intégration.
Le rouge avance est reste néanmoins visible au centre de l’encre, il indique que les transformations « douloureuses ou très profondes » seront un fil conducteur.
Après le domaine émotionnel, on passe à la grosse étape de ces derniers mois, celui d’un travail en profondeur dans des modes de pensées et habitudes, très ancrées dans l’être et parfois même dans les gênes. Le moment était venu de mettre en lumière ce qui ressemble au « déni », ce que l’on ne veut pas voir, pas s’avouer, ce qui nous embête profondément d’aller chercher en nous, parce qu’on y est habitué. Le bleu turquoise du bas évoque bien cette profondeur, c’est un peu la mer « souterraine », elle a un ancrage noir qui descend jusqu’au bas de la feuille.
Au noir s’ajoute du bleu foncé, ils représentent ici la peur et le mental dans sa globalité, des pensées qui rendent la libération difficile. Je rejoins un article écrit précédemment « la lessiveuse », car dans de schéma de libération, les énergies collectives se sont mêlées et ont créés un gros mélange, un climat de confusion où l’individu se fond dans la masse et absorbe des vibrations qui ne lui appartiennent pas. Ce grand mélange crée la couleur noire. Le nuage violet au dessus représente les aides et techniques spirituelles, elles sont encerclées par du bleu. Ce qui implique une mentalisation, des blocages mentaux qui vont renfermer l’énergie, l’empêchant de circuler librement. Ces couleurs attirent l’attention sur le fait de mentaliser l’énergie, et demandent à voir à travers le cœur si les choses sont justes, non par la tête.
Le chemin de détachement de ce brouillard est le retour à soi, au monde des sensations, afin de retrouver sa lumière.

Après cette lutte du mental, nous voilà arrivé dans un nouveau rouge qui se fond au marron. Après avoir éveillé certains modes de comportements, les énergies font ressurgir leurs derniers résidus à travers le corps. Car ces mémoires sont aussi intégrées aux cellules, et c’est le corps qui parle, il évacue ce dont il n’a plus besoin.
Ceci pour se créer un nouvel ancrage, car c’est une personne nouvelle qui apparaît à la fin de la lecture. Les touches de dorées évoquent la danse, la réappropriation de soi, de sa nouvelle fluidité, de son nouveau corps.

Nous sommes en ce moment entre les deux encres, dans une période de transition. On s’approprie ce nouveau nous, c’est le moment de lâcher tout ce à quoi on s’est attaché en ce début d’année, car nous partons sur du nouveau.
ENERGIE CET ETE

Bien que la première encre soit une vision globale de ces derniers mois, la deuxième est plus courte et représente ces prochaines semaines (je dirais environ un mois et demi, sans pouvoir affirmer réellement, le temps étant une notion difficile à cerner en énergétique).

Ce début de la nouvelle encre commence aussi par du rouge, mais un rouge d’affirmation. Relié au marron de la première encre, on part sur un nouvel encrage. On s’approprie ce nouveau nous et on s’affirme, sur ce que l’on veut et ce que l’on ne veut pas. Je dirais que c’est le chemin rouge d’Oser être soi, d’Oser dire, s’affirmer, vivre avec ce nouveau sang. On Est et on se donne le droit d’Être, en toute légitimité. De cette affirmation née la création, la lumière, le rayonnement. En bas se trouve un nouvel ancrage, qui rayonne de doré, car c’est bien de rayonnement dont il va être question ces prochaines semaines.
Un nuage rose flotte dans l’air, c’est une énergie d’amour, un réconfort qui est là et qui surgit par petite touche, chacun est libre de s’y relier pour vivre ces petits moments. Ils sont la résonance de ce nouvel alignement (c’est bien sympa, merci !).
Les énergies d’adaptation et d’affirmation sont prédominantes, si bien que le bleu du mental ne prend qu’une petite place, il est rejoint par le vert du renouveau.
À la fin de cette masse rouge/orange, un trait de doré rejoint le ciel, il représente la connexion divine retrouvée, une connexion différente.
Un nuage violet indique un nouveau champs de possibilités et d’ouvertures spirituelles qui s’ouvre à la fin de cette période d’intégration du nouveau nous. Elle est une sorte de nouveau regard sur l’avenir, qui peut nous réserver bien des surprises 🙂

 

 

Il s’agit de ressentis et d’une canalisation globale. Usez de votre discernement à la lecture de ces lignes, vous êtes les seuls à savoir ce qui est juste pour vous.

Répondre