Des fluctuations automnales au début de l’hiver, éclairement

Posté dans : Articles, News | 1

Comme expliqué dans l’article automnal, les énergies s’annonçaient difficiles, d’où l’importance d’y être bien préparé : Développer un ancrage solide jusqu’à décembre, tout en s’équilibrant.
Explications :
Je ne suis pas une référence en numérologie, le sujet ne sera pas développé, j’explique simplement les vibration que je perçois. Et cette fin d’année 9 est très importante, autant individuellement que collectivement. Il y a comme un effet de compression, une tension ressentie à différents niveaux, je prends l’image d’un linge que l’on torsade pour l’essorer, c’est un peu ce qui s’est passé. Cette densité est due à la fin de ce cycle de 9 ans, un point culminant où tout est accentué, pour se décharger de ce qui ne doit plus être en début de l’année 1.

Encre_Automne

Durant cet essorage, plusieurs éléments sont rentrés en jeu :

L’influence collective a été extrêmement présente, elle est représentée par cet ensemble de noir et de rouge sur l’encre. Plus qu’à l’habitude, il y a eu une sensibilité accrue aux émotions extérieures, collectives, aux pensées agitées, lourdes. L’un n’allant pas sans l’autre, les évènements planétaires ont été très agités. Tout cet amas a eu pour effet de nous séparer en partie des connexions plus hautes, en accord avec notre divinité intérieure. Ce qui a donné des communications difficiles, pour les personnes ayant des facilités à ressentir leurs guides, à prier, etc… Les réponses reçues ne venant pas forcément du bon interlocuteur si j’ose dire, puisque mélangées aux vibrations collectives ! Tout cela a été momentanément brouillé, la marche à suivre était simplement de revenir à son être incarné en se concentrant sur son propre rouge, c’est-à-dire le sang du vivant !
Certains articles partagés durant cette période pouvaient avoir des dissonances assez importantes, ce qui était assez drôle d’un point de vue extérieur.

Des évènements marquants, les élections. Pourquoi était-ce si important ?

On ne peut pas passer au travers de ce qui a été très éprouvant pour les énergies collectives, les élections.
Je prends pour exemple l’élection du président des États-Unis, Trump. Il n’a pas encore fini de faire couler l’encre et pourtant, au niveau planétaire et collectif, il est très important. Pourquoi ?
On a compris que pour se guérir soi-même, il fallait parfois aller rechercher une petite graine qui était bien cachée, bien enfouie, dans un recoin volontairement oublié. Il faut aller la chercher et puis la mettre à la lumière, la regarder, lui donner sa place en pleine conscience, afin de faire le travail adéquat pour guérir.
Grosso modo, c’est un peu le même principe. Ce monsieur est le reflet d’une graine collective qui a été cachée bien trop longtemps. La fin de l’année voulant faire table rase de certaines choses, les énergies ont poussé à la faire émerger afin qu’elle se trouve à la vue de tous. Et parfois, lorsqu’on nous montre du doigt le problème, on réagit avec violence, dans une forte négativité.
Sans parler de politique, si vous faites partie de ces personnes qui ont très mal réagit face à cette élection, il est intéressant de regarder en quoi est-ce qu’il fait écho en vous ? Quelle partie de vous-même a été très sensible ?
Ainsi, puisque rien n’arrive par hasard, il représente positivement un accélérateur de travail collectif et individuel. En ce point, voilà pourquoi son élection est très intéressante, voyons par la suite comment tout cela va évoluer.

Un travail individuel

La fin de l’encre est marquée par un début de vert. C’est une énergie de guérison. Avez-vous été malade ces temps-ci ? Alors que l’on est dans cette période (fin de l’automne et début de l’hiver), je ressens deux types de guérisons individuelles :
La première est celle d’une crise de guérison, elle a lieu lorsque le travail sur nous-même a été fait, poussé ou non par les énergies collectives. Elle peut subvenir après une prise de conscience importante sur soi-même, sa propre évolution, un travail important dans le cadre d’un atelier ou d’une consultation etc… Cette guérison peut prendre la forme d’une maladie physique (avec plus ou moins de densité en fonction des individus), un blocage momentané, une façon pour le corps d’épurer ses toxines, comprenant par là les résidus physiques du blocage en question.
La deuxième prend la forme de la première, à la différence qu’elle ne subvient pas à la suite d’un nettoyage, mais est influencée par les énergies collectives afin que le corps s’épure de lui-même et allège l’être pour entrer dans la nouvelle année. On n’est pas toujours prêt à accepter certaines choses qu’il y a à travailler sur soi, mais l’univers étant sympa, il nous permet de nous alléger tout de même pour ce passage important. Chaque personne évolue en son temps, mais nous prenons tous le train du changement !

Il est parfois difficile de discerner sur quel plan de guérison nous nous situons, l’égo voulant nous persuader que l’on prend toujours le meilleur chemin 😉

 

Il y aurait tant à dire pour cette fin d’année, tant sur le plan collectif qu’individuel. Rappelons-nous simplement que tout arrive dans une parfaite perfection, dans notre intérêt d’évolution.
J’espère que cet article aura pu éclairer des parties restées sombres durant cette fin d’année, des questionnements, allumant quelques ampoules de compréhensions, renforçant peut-être la confiance en la vie, qui nous dit oui !

 

 

 

Une réponse

  1. Le Flahec
    | Répondre

    Merci Alice pour cet article que j’ai trouvé très pertinent dans le sens ou il correspond à ce qui m’est arrivé et à ce que j’ai observé.

Répondre